Ghost+Buster = Le graal du blogging

Franchement, je ne pensais pas dire cela un jour. Alors je sens bien qu'il va falloir que je m'explique un petit peu.

Ghost, c'est le moteur de blog en vogue.

Tout d'abord, il y l'éditeur Markdown de toute beauté, entièrement dédié à l'écriture avec la fonctionnalité d'upload d'image à la volée du style "Putain, mais comment on faisait avant!"

Ensuite, il y le thème par défaut, qui met clairement en valeur le travail d'édition. C'est mon avis personnel, et je le partage. Et s'il ne vous plaît pas, il y en a pléthore sur la toile. Vous devriez trouver votre bonheur. Et puis il reste toujours la solution que j'appelle "Sors-toi les doigts du cul et fais ton propre thème!"

Pour finir, il y a l'API, activement développée qui si elle reçoit autant de soin que Ghost lui-même promet d'envoyer du pâté.

Mais, parce qu'il y a toujours un "mais", jusqu'à maintenant, il restait une ou deux petites ombres au tableau. La première est purement philiosophique et ne gêne que moi, je préfère les fichiers à plat quand j'estime qu'une base de données n'est pas nécessaire. Et pour un moteur de blog, une base de données n'est à mon avis pas nécessaire. Ce petit "mais", je peux m'asseoir dessus sans problème si l'outil vaut le détour.

Le deuxième "mais", c'est nodejs. Alors, oui, je sais, nodejs c'est déjà le futur de demain du développement web. Mais moi, il y a un truc qui me chagrine, c'est que c'est indéployable! Sauf à avoir son petit VPS, à faire l'autohébergement ou aller chez Heoku ou Openshift.

Et c'est là que Buster. entre en jeu. Buster c'est un petit module python qui va nous faire un joli "Brute force static generator" de notre site Ghost. Et du coup, on va pouvoir le déployer partout. Deuxième frein levé.

Et donc, plus rien ne vient raisonnablement m'empêcher d'utiliser Ghost. Plus aucun argument, alors tentons l'aventure et voyons où tout cela va nous mener.