Là où va l'indien...

Vous avez entendu parler de Lewis & Clark, enfin pour être plus précis du Capitaine Meriwether Lewis et de son second lieutenant et ami William Clark. Non? Alors les voici en photos, pardon en peinture.

Suite à l'acquisition de la Louisianne par les États-Unis en 1804, et à la demande du président Thomas Jefferson, nos deux amis vont monter l'expidition qui portera leur nom et dont l'objectif est de déterminer la meilleure route pour relier la côte pacifique en partant de Saint Louis et en suivant le fleuve Missouri.

Suivis par une ribambelle de volontaires de l'U.S. Army, nos deux comparses s'embarquent donc pour un périple de plus deux ans, de mai 1804 à septembre 1806, et dont les enjeux sont à la fois, politiques, économiques et scientifiques.

Et c'est exactement à ce moment, alors que je commence à peine à capter votre attention que nous allons basculer sur la version jeux de société de leur voyage. Et voilà à quoi ça ressemble...

Avouez que ça fait envie. Lewis & Clark est un jeu qui va vous permettre de revivre cette extraordinaire expédition. Mais ici chaque joueur sera à la tête d'une expédition identique à celle de nos deux aventuriers. Et le premier à rallier la côte ouest sera déclaré vainqueur.

Lewis & Clark est donc un jeu de course, mais pas que. Il s'agit également d'un jeu d'optimisation et de gestion de ressources.

Tout au long de leur aventure, les joueurs vont faire des rencontres, vont faire du troc avec les indiens, déplacer leur campement d'un endroit à l'autre, éviter les pièges que leur tend la nature.

Toute la mécanique du jeu répose sur les cartes personnages que les joueurs ont en main. En voici quelques exmples:

En haut à gauche, on a le multiplicateur d'action de la carte, et en dessous, le bonus que la carte octroie. En haut à droite on a sa production, ici de la fourrure.

Basiquement, les joueurs vont accumuler des ressources (équipements, fourrures, bois, nourriture), mais pas trop parce qu'il faut que ça rentre dans les bateaux. Ils vont les troquer contre des pirogues ou des chevaux pour faire avancer leur campement.

Ils vont également recruter de nouveaux personnages (=de nouvelles cartes actions) leur offrant de plus en plus de possiblité au fur et à mesure que la partie avance.

Je dois avouer que j'aime beaucoup la partie gestion de ressources et deck building dans ce jeu. La manière dont "sont exploités" les indiens collent parfaitement au thème. Et le petit clin d'oeil involontaire de la règle de la première édition "Reprenez un indien et mettez-le dans votre réserve"... Sic... contribue fortement à l'immersion dans le thème. Nan, j'rigole comme dirait "Borat".

Lewis & Clark est un très bon jeu, pas trop familial, mélant subtilement course, gestion de ressources, optimisation et deck building. Les illustrations de Vincent Dutrait sont somptueuses, comme toujours. Bref, un très bon jeu que je vous recommande chaudement.

Petit plus, lorsqu'après une bonne dizaine de parties, vous serez devenu des pros de l'optimisation sur le parcours initial, des petits jetons sont fournis, avec une petite variante, pour pimenter le parcours. Et vous offrir par la même occasion quelques heures supplémentaires de jeu. Elle est pas belle la vie?